L’interview de Carole Tawema, la fondatrice de Karethic

17 septembre 2018

Karethic est La marque bio au Grand cru de Karité certifié bio et équitable. Leurs produits contiennent tous du beurre de karité qui est d’une qualité exceptionnelle, c’est d’ailleurs celui-ci que nous utilisons lors de nos ateliers !  Nous avons eu un coup de cœur pour cette marque depuis le début de notre aventure et on vous révèle aujourd’hui qu’elle figurera sur notre prochain e-shop, où vous pourrez la commander partout en Europe. En parlant d’Eshop, notre campagne Ulule continue à battre son plein, nous avons atteint les 40 % aujourd’hui ! Encore Mille mercis à nos contributeurs pour cela :) Si vous aussi vous soutenez nous donner un petit coup de pouce sans poudre de perlimpinpin c’est juste ici !

Pour en connaître un peu plus sur la marque mais aussi sur ces valeurs et la qualité de ses produits, nous avons interviewé Carole Tawema, la co-fondatrice de Karethic

Qu’est ce qui vous a donné l’envie de créer Karethic ?

 

Ma sœur et moi avons créé Karethic pour rendre justice d’une part aux millions de femmes africaines productrice de l’authentique beurre de karité dont le métier et savoir-faire étaient méconnus et d’autres part aux millions de femmes à travers le monde qui achetaient un faux karité (raffiné, décoloré, désodorisé) que l’industrie de la beauté faisait passer pour le véritable karité des femmes africaines. Créer Karethic n’était pas une envie, c’était une nécessité.

 

D’où provient le beurre de karité Karethic ?

 

Notre beurre de karité est produit au Nord du Bénin par désormais 14 coopératives, près d’une zone reconnue réserve de biosphère par l’UNESCO.

Il participe à la protection de tout un écosystème, la vie animale, végétale et humaine. C’est pour cela que nous l’avons baptisé grand cru de karité. Un signe de qualité du karité qui repose sur trois critères :

  • Un arbre et ingrédient qui provient d’un terroir vierge de pesticide et d’intrants chimiques
  • dont la production repose sur un savoir -faire traditionnel
  • qui permet aux hommes et aux femmes qui le protègent d’en vivre dignement.

Malheureusement à cause de la culture du coton nous devons désormais nous battre pour protéger cette région de pesticides et le projet Miel de fleurs de karité est une des solutions pour y parvenir.

 

Celui-ci est équitable, comment faites-vous pour vous assurer de sa provenance ? avez-vous des partenariats sur place ?

 

Nous produisons nous même le karité sur une unité de production certifiée écologique depuis 2009. Ma sœur qui vit au Bénin coordonne la production et la certification biologique et équitable.

Nous travaillons aujourd’hui avec plus de 500 femmes et cette année, 2 nouvelles coopératives nous ont rejoint et pourront bénéficier d’un revenu 3 fois supérieurs à ce qu’elle obtiennent dans le circuit de distribution classique du karité. Cela est possible grâce à nos clients de plus en plus nombreux et fidèles, à la reconnaissance de la qualité supérieure du beurre produit par ces femmes et au refus progressif des utilisatrices et utilisateurs de cosmétiques d’utiliser des produits composés d’ingrédients issus de l’exploitation de la planète de vie humaines ou animales à l’autre bout de la planète ou en France.

Il y a une prise de conscience forte sur l’importance de formules saines et écologiques mais la meilleure garantie pour qu’un cosmétique soit sain et écologique durablement, c’est que les producteurs d’ingrédients naturels travaillent dans des conditions saines et vivent dignement de leur activité. C’est pour cela que nous ne comprenons pas que si peu de marques de beauté naturelle et bio soient engagées dans le commerce équitable.

 

Comment développez-vous les formules de vos produits et comment faites-vous pour choisir les ingrédients que vous allez y intégrer ?

C’est simple, nous sélectionnons des formules dans lesquelles nous pouvons mettre beaucoup de karité pour augmenter la production de beurre au Bénin et augmenter le revenu des femmes. Nos formules sont très simples grâce aux propriétés du karité brut, il est inutile de multiplier les ingrédients pour obtenir un soin efficace. Les textures sont à la fois fondantes et riches proches d’onguents ou de pommades que l’on obtient grâce à un savant mélange d’huiles et d’eau florales qui s’associent bien au beurre de karité.

Pourriez-vous nous en dire plus sur les autres ingrédients tirés du karité (miel…) ?

 

Beaucoup de marques utilisent du beurre de karité sans connaitre son origine. En développant Karethic à la source, au Bénin, nous avons réalisé que au-delà du beurre de karité, l’arbre de karité était une ressource précieuse pour les femmes mais aussi pour les abeilles et les insectes pollinisateurs. Il fallait trouver une solution pour le préserver en mettant en avant sa valeur au-delà du beurre de karité pour que les hommes cessent de le couper ou le brûler pour cultiver du coton ou du maïs.

En 2014 nous avons donc lancé un projet pilote de financement de l’apiculture durable autour de l’arbre de karité sur la plateforme ulule qui nous a permis d’installer les premières ruches. L’intérêt des hommes pour l’apiculture nous a poussé à développer le projet. En 2017, le miel de fleur de karité a été intégré dans nos formules pour assurer un revenu supplémentaire aux productrices de beurre de karité, protéger les arbres de karité naturels, lutter contre l’utilisation de pesticides qui mettent en danger la santé des abeilles, celle des productrices de karité et bien sûr celle des utilisateurs de produits de beauté. Lorsqu’on s’intéresse de près au miel et au métier d’apiculteur, on réalise très vite que c’est l’ingrédient bio, équitable et cruelty-free par excellence.

Alors nous ne sommes plus une marque vegan mais entre laisser des abeilles africaines disparaître à cause de la chasse au miel et la culture de coton polluante nécessitant les pesticides ou développer l’apiculture durable associée à l’agriculture biologique avec un impact environnemental et social positif, nous avons choisi la seconde option pour agir et avoir un impact positif plutôt que de ne rien faire et accepter les impacts négatifs des pesticides.

En 2016, nous avons lancé la poudre de coque de karité exfoliante produite à partir de la coque de karité qui protège l’amande de karité. A l’époque nous n’avions pas encore entamé les analyses des propriétés de cette poudre qui s’avère avoir des composés anti-taches et anti-âge. On la retrouve notamment dans les gommages caviar de karité et perle de karité. Les coques ne sont plus jetées et sont une source de revenus supplémentaires pour les productrices de karité.

Quel est votre produit chouchou de la gamme ?

Chaque produit Karethic a une histoire et une raison d’être donc difficile de n’en choisir qu’un.

Mais je suis adepte des produits simples et multifonctions qui prennent peu de place. donc j’ai une préférence pour les soins qui ont 2 ou 3 applications différentes voire plus.

Mon chouchou du moment c’est la mousse de karité au karité et rhassoul qui sortira en octobre Un produit 3 en 1 qu’on peut utiliser comme savon, pain de rasage ou shampoing.


Pour en découvrir un peu plus sur la marque, n’hésitez pas à rejoindre leur page Facebook et la nôtre, pour vous tenir au courant des nouveautés de Mademoiselle Biloba 😉


Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

@mademoisellebiloba