6 (fausses) excuses pour ne pas se lancer dans la cosmétique maison

« Ça pue ! », « J’ai pas le temps », « Pourquoi s’embêter, il y a déjà des produits cosmétiques tout fait ! »… ces phrases-là, vous avez dû les entendre 1001 fois quand vous avez dit à votre copine, votre sœur ou votre maman que vous êtes passé.e à la fabrication de cosmétiques maison. Nous vous avons donc compilé les excuses les plus entendues dans un petit article léger, mais un peu vrai 😛.

1 – Il faut avoir un bac +5 en chimie pour faire ses cosmétiques maison

Faire ses produits de beauté maison, c’est un peu comme la cuisine : tout le monde (enfin presque…) peut le faire. L’essentiel est de :

  • s’informer un minimum sur les ingrédients et la formulation de certains produits cosmétiques (pour cela, il y a un super livre avec plein d’explications et de recettes qui existe 😉) ; attention tout de même car ne s’improvise pas petit chimiste qui veut ! Si vous n’êtes pas expert en formulation, mieux vaut vous fier à celles élaborées par des experts ;
  • bien respecter les dosages (comme pour faire un gâteau) ; faites une petite croix sur votre recette ou votre support pour vérifier 2 fois vos pesées, une erreur là-dessus pourrait être fatale à la réussite de votre recette ;
  • surveiller ses préparations pour éviter qu’elles brûlent ou se figent…Et oui certains ingrédients sont très sensibles à la chauffe, ce sera le cas notamment des hydrolats mais aussi des huiles végétales ou encore des actifs.

Mon conseil : commencez par des produits de beauté tout simples, comme une lotion ou un stick à lèvres. Peu d’ingrédients sont nécessaires et les mélanges sont faciles et rapides. Une fois que vous avez la mécanique, vous pourrez passer à des recettes un peu plus élaborées.

2 – Il faut du temps pour préparer ses produits de beauté maison

Oui, je ne vais pas vous mentir, il faut prendre un peu de temps pour élaborer ses cosmétiques maison. Mais tout est relatif. Vous n’allez pas mettre 10 heures pour fabriquer un stick à lèvres (ce n’est pas un meuble IKEA non plus !). Cela vous prendra en tout et pour tout 15 minutes à le confectionner, et 15 minutes, c’est totalement raisonnable ! En plus, certains cosmétiques maison se conservent très bien, ça sera notamment le cas des cosmétiques solides ou des mélanges de poudres. Exempts d’eau, ils ne risquent pas le développement de micro-organismes. Vous pouvez donc en préparer une fournée puis les mettre de côté pour plus tard !

Voici les produits les plus rapides à confectionner : baume pour le corps, shampoing solide maison, stick à lèvres, shampoing secs, huile pour le corps, masques pour le visage homemade, etc.

Les produits les plus longs seront les émulsions de type crème visage, les produits de maquillage maison ou encore les soins capillaires.

Mon conseil : organiser des sessions de fabrication de cosmétiques maison, un peu comme le batch cooking (on pourrait d’ailleurs l’appeler le batch cosmeting, non ?). Prenez donc 2 à 3 heures de votre temps pour préparer votre attirail cosmétique : shampoing solide, crème visage, déodorant, stick lèvres, huile anti-cellulite, liniment pour le petit dernier… et hop, vous avez tout le nécessaire pour les mois à venir !

3 – Faire ses produits de beauté soi-même coûte cher

Non, il ne coûte pas plus cher de fabriquer vos propres soins que de les acheter tout faits. S’il est bien entendu nécessaire de s’équiper un minimum pour bien peser vos ingrédients, les faire chauffer convenablement, les remuer, etc., cet équipement est amorti puisqu’il dure des années ! L’achat des ingrédients et des contenants nécessite de débourser quelques dizaines d’euros au préalable, mais le coût de revient d’un produit fait maison est au final beaucoup moins élevé qu’un produit fini. Car oui, les quantités que vous prélevez ne sont pas énormes, et vos beurre de karité, huile de jojoba ou huiles essentielles s’utilisent aussi pour la fabrication d’autres produits cosmétiques maison.

Et puis, de notre côté, on est plutôt adepte de la cosmétique minimaliste ou comment consommer mois mais mieux. Cette approche vous invite à n’utiliser que le nécessaire et à réduire la longueur de vos recettes. Car non, il n’est pas nécessaire d’avoir 15 ingrédients pour faire une bonne crème visage. On évite ainsi le gaspillage de matières premières précieuses et par la même on fait des économies !

À titre d’information, le coût de revient d’un stick à lèvres est d’environ 1 € ; un shampoing solide : 2 € ; et une crème visage : 4 €. Ce qui revient souvent le plus cher, c’est tout bonnement le contenant.

Mon astuce pour réduire les coûts : réutilisez les contenants du quotidien, comme les pots en verre ! Vous pourrez y glisser vos baumes, gommages ou encore vos crèmes visage !

4 – La cosmétique maison, ça pue !

Vous m’auriez dit cela il y a 10/15 ans, je vous aurais dit oui. Aujourd’hui, la cosmétique maison a bien évolué. Il existe une multitude de fragrances d’origine naturelle et d’huiles essentielles pour parfumer vos soins. Acidulée, sucrée ou encore aux senteurs florales ou un peu plus boisées, la cosmétique maison sent terriblement bon ! Et l’atout majeur est que vous pouvez doser vous-même votre parfum et varier les plaisirs en utilisant une même base ! Alors la cosmétique maison pue-t-elle toujours ?

Voici quelques huiles essentielles que vous pouvez incorporer à raison de quelques gouttes dans vos préparations :

  • fleuries : géranium, lavande officinale, rose ;
  • sucrée : ylang-ylang ;
  • fraîches : menthe verte, citronnelle, gingembre ;
  • boisées : cyprès, cèdre ;
  • épicées : patchouli, oliban, vétiver

Mon astuce pour des cosmétiques maison qui sentent bon : faites infuser une gousse de vanille dans vos huiles végétales pour les parfumer naturellement. Vous pouvez aussi ajouter quelques gouttes d’extrait de vanille dans vos baumes pour le corps ou pour les lèvres.

5 – Vraiment efficaces, les cosmétiques faits maison ?

Et bien oui ! Et même doublement efficace j’ai envie de dire ! Dans les cosmétiques maison, les ingrédients sont bruts et sont chauffés progressivement pour ne pas perdre toutes leurs propriétés. Vous pourrez par exemple privilégier les huiles et les beurres végétaux extraits par première pression à froid, comme ceux de chez Bioflore. Ceux-ci remplaceront les huiles minérales issues de la pétrochimie que l’on retrouve en trop grosse quantité dans la cosmétique conventionnelle. Ces composés inertes servent d’huiles de remplissage et peuvent constituer la majorité du produit. Le problème ? Elles n’ont aucune affinité avec notre peau, sont très occlusives et n’apportent aucune propriétés bénéfiques.

Mieux, créer ses propres cosmétiques permet de doser les actifs selon vos besoins et surtout, d’éliminer le superflu pour ne garder que l’essentiel. Par exemple, vous pouvez aisément remplacer l’eau minérale par de l’eau florale ou des hydrolats pour votre crème visage ou votre shampoing : ce sont des actifs en plus ! Regardez la liste INCI (la liste des ingrédients présents sur vos produits cosmétiques), vous y verrez souvent de l’eau au tout début. Cela signifie que c’est l’ingrédient principal de votre formule et pour le coup elle ne possède pas de propriétés spécifiques. Les ingrédients qui apparaissent en dernier sont souvent les actifs que l’on trouvera donc en faible quantités. En fabriquant vos cosmétiques, vous pouvez doser vos actifs à la juste mesure tout en respectant les proportions recommandées par les fabricants bien évidemment.

Et puis, les produits naturels ont déjà fait leurs preuves. Nos grands-mères utilisaient déjà des produits naturels pour soulager certains bobos (qui se souvient de l’arnica à chaque bleu ?) ou pour avoir une belle peau (le fameux « mamie sent la rose », mais en même temps, mamie avait le teint frais).

6 – Pourquoi s’embêter à faire ses cosmétiques soi-même alors qu’il y a déjà des produits de beauté tout faits ?

Oui c’est vrai, pourquoi s’embêter ? C’est comme la cuisine (encore elle !) : pourquoi s’embêter à cuisiner alors que Deliveroo livre ? Et bien pour plusieurs raisons.

  1. Déchiffrer la composition des produits cosmétiques est souvent un casse-tête (aahh cette fameuse nomenclature INCI) et du coup, vous ne savez pas vraiment ce que vous mettez sur votre visage ou votre corps.
  2. Créer votre propre produit de soin est une satisfaction.
  3. Fabriquer un produit sur-mesure, qui correspond à votre type de peau, à la nature de vos cheveux ou à votre situation personnelle (femme enceinte, allaitante…) tout en sachant ce qu’il y a dedans.
  4. Faire des économies (et oui !).
  5. Passer du bon temps, tout simplement !

Alors, avez-vous toujours des excuses pour ne passer à la cosmétique maison ?

N’hésitez pas à partager cet argumentaire autour de vous, on ne sait jamais, si ça peut en convertir quelques-un.e.s… 😉

Retrouvez également les produits sur notre e-shop en cliquant directement sur ce lien !

Cet article a été rédigé par Hélène Blondel et Pauline Dehecq.


Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

@mademoisellebiloba