Comment bien choisir son shampoing solide ?

À l’heure où de nombreuses personnes décident de passer au Zéro Déchet côté cuisine, côté salle de bains, là aussi il y a beaucoup de choses à faire. Et le premier geste (et sûrement le plus facile) est de troquer ses flacons de gels douche et de shampoings contre des savons et shampoings solides. Prêt.e à relever le défi ?

Qu’est-ce qu’un shampoing solide ?

Un shampoing solide est, comme son nom le sous-entend, un shampoing qui n’est pas sous forme liquide (comme on peut le voir traditionnellement dans les grandes surfaces). Un shampoing solide est constitué, de manière très schématique :

  • d’un tensioactif (l’agent nettoyant qui mousse) ;
  • de beurre et d’huiles pour le rendre plus doux tels que le karité ou l’huile de coco ;
  • de poudres de plantes nettoyantes, adoucissantes ou traitantes ;
  • d’huiles essentielles purifiantes, antipelliculaire, fortifiantes ou encore anti-poux ;
  • et parfois d’un conditionneur (celui qui permet de démêler les cheveux).

En règle générale, vous ne trouverez rien d’autre. Pas d’ingrédient superflu, pas d’agent texturant et pas de conservateur.

Quels sont ses avantages ?

Le principal avantage du shampoing solide est bien sûr qu’il prend soin non seulement de votre crinière, mais aussi de la planète. Comme il ne contient pas d’eau (ce qui constitue bien 70 % de la composition d’un shampoing liquide…), il n’a pas besoin de contenant ! Il suffira juste de le poser sur une surface plane exempte de toute eau stagnante pour éviter qu’il ne fonde (comme un savon). On estime qu’un pain de shampoing solide permet d’éviter environ 2 bouteilles de shampoing en plastique !

Côté argent, le shampoing solide est également avantageux. Même si son prix d’achat peut paraître excessif au premier abord (comptez une dizaine d’euros le shampoing en fonction des ingrédients utilisés), il dure néanmoins trois à quatre fois plus longtemps qu’une bouteille de shampoing classique du commerce. Sans compter que le cuir chevelu étant moins agressé par la non-présence de tensioactifs décapants, les cheveux regraissent moins vite et vous n’avez plus « besoin » de laver vos cheveux tous les jours.

Pratique, le shampoing solide est peu encombrant et se glisse partout. Pour le transporter, il suffit juste de le placer dans un gant et hop, dans la valise (même dans la valise cabine !). Pas besoin de transvaser du shampoing liquide dans un contenant et d’en perdre la moitié en le mettant à côté…

Comment choisir son shampoing solide ?

Choisir LE shampoing solide qui vous fera une chevelure de rêve est relativement facile. Pour cela, soyez attentif.ve à plusieurs facteurs :

  • vérifiez la composition : qui dit shampoing solide ne veut pas forcément dire naturel… On peut par exemple y retrouver des tensioactifs issus de la pétrochimie et plutôt du genre agressifs. Mais aussi des colorants de synthèse pour le rendre rose bonbon ou bleu flashy, ainsi que des parfums loin d’être naturels. Également, regardez la part des actifs, hydrolats et huiles/beurres, apparaissent-ils suffisamment haut dans la formule ? Certains contiennent aussi des huiles essentielles, qui sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes, donc soyez vigilant(e) sur ce dernier point ;
  • contrôlez les éventuels labels ou certifications comme Nature et Progrès, Cosmébio ou Écocert qui garantissent une formule clean ;
  • identifiez le tensioactif ajouté dans le shampoing solide pour qu’il soit le moins irritant possible pour le cuir chevelu. C’est généralement l’ingrédient principal alors autant qu’il soit doux et naturel. Oubliez le SLS (Sodium Lauryl Sulfate), qui fait plus de mal que de bien au cuir chevelu et préférez ses alternatives, comme le SCS (Sodium Coco Sulfate, dérivé de l’huile de coco) ou le SCI (Sodium Cocoyl Isethionate, un des tensioactifs solides les plus doux). Certains shampoings solides sont issus de la saponification à froid et ne contiennent pas de tensioactifs. Pas de panique, ça lavera et moussera tout autant 😉 ;
  • connaître votre type de cheveux : c’est la base pour choisir le bon shampoing (qu’il soit solide ou non d’ailleurs). Car oui, les shampoings solides sont aussi formulés en fonction des problématiques capillaires : antipelliculaires, cheveux secs, gras, etc.

Si vous avez les cheveux gras, choisissez le shampoing solide purifiant Herbes Folles de chez Lamazuna :

shampoing solide purifiant Herbes Folles Lamazuna

Pour les cheveux secs, nous vous conseillons le Glamourous de chez Pachamamaï :

Shampoing Glamourous Pachamamai

Si vos cheveux sont plutôt normaux, tournez-vous vers le savon-shampoing au Patchouli et à l’huile de Jojoba de la Savonnerie Buissonnière :

savon-shampoing au Patchouli et huile de Jojoba Savonnerie Buissonnière

Pour les cheveux longs, optez pour un shampoing solide qui renferme un démêlant comme le Sweetie de chez Pachamamaï :

Shampoing solide Sweetie Pachamamaï

Comment l’utiliser ?

Utiliser votre shampoing solide n’est pas compliqué. Dans un premier temps, mouillez bien vos cheveux. Vous avez ensuite deux options : soit vous humidifiez légèrement le galet et le frottez directement sur votre cuir chevelu, soit vous le faîtes mousser entre vos mains (si vous avez le cuir chevelu sensible, préférez la deuxième option). Une fois que vous avez une mousse suffisante, massez avec vos doigts le cuir chevelu, étalez la mousse jusqu’aux pointes, puis rincez. Une seule règle à retenir : point trop n’en faut.

Si vous le souhaitez, vous pouvez compléter votre shampoing par un petit coup d’après-shampoing solide démêlant. Cela pourra être utile si vous avez les cheveux longs, frisés ou crépus.

après-shampoing solide démêlant Lamazuna

Quelles marques de shampoings solides choisir ?

Alors là, vous avez clairement l’embarras du choix ! On vous conseille bien évidemment des marques avec une démarche environnementale/éthique/sociétale, mais aussi celles qui élaborent leurs shampoings solides avec des ingrédients sélectionnés rigoureusement, avec des huiles et beurres de première pression à froid, des huiles essentielles bio et des actifs d’origine végétale.

Vous pouvez vous tourner sans aucun souci vers des marques comme Lamazuna, Savonnerie Buissonnière ou encore Pachamamaï, qui ont déjà conquis le cœur (enfin les cheveux) de nombreux.ses adeptes de la cosmétique solide.

Puis-je fabriquer mon propre shampoing solide ?

Oh oui, c’est à la portée de tous et de toutes ! Il y a même une recette toute simple dans le livre Ma Cosmétique Minimaliste ! L’avantage de faire votre propre shampoing solide est que vous avez un soin sur mesure, totalement adapté à votre problématique capillaire. Et en plus, ça fait un petit atelier sympa à faire à la maison !

Et vous, vous êtes passé au solide ? Quels sont vos shampoings préférés ?

Cet article a été rédigé par Hélène Blondel et Pauline Dehecq.


Articles liés

@mademoisellebiloba